Menu

Des scandales sanitaires mis au grand jour

9 juillet 2019 - Actualités, Santé
Des scandales sanitaires mis au grand jour

Les médicaments sont de plus en plus puissants. La science s’introduit dans de plus en plus de domaines. Bref, le monde avance de plus en plus vite. Le problème, c’est que, vouloir aller trop vite, des étapes risquent d’être brulées. Les laborantins pharmaceutiques sont tellement obnubilés par la rentabilité, que la sécurité soit négligée. C’est peut-être la raison pour laquelle tant de scandales sanitaires apparaissent. Quelques-uns continuent de défrayer la chronique. Deux en particulier ont retenu notre attention à cause de leur nature actuelle, particulièrement à cause de tous les détournements dont ils font l’objet.

Le chlordécone

Le scandale du chlordécone n’est pas un fait nouveau, mais ses effets continuent de se faire sentir. Pour revenir à la petite histoire, le chlordécone est un pesticide, il a longtemps été utilisé pour traiter les bananeraies. Plus tard, il s’est avéré qu’il était à l’origine du cancer de la prostate. Cet effet du chlordécone avait déjà été signalé quelque temps après sa mise sur le marché. Mais les alertes ont toutes été ignorées. Aujourd’hui, à cause de cette nonchalance, une population entière se voit intoxiquée pour encore plusieurs décennies. Le comble, c’est que la plainte déposée n’a pas eu de suivi. En fait, le scandale, comme tout scandale sanitaire, entraîne des complications politiques que beaucoup de puissants veulent éviter. Les victimes ont tellement été trompées, qu’ils sont aujourd’hui résignés à leur sort.

Le Levothyrox

Le Levothyrox est préconisé pour traiter les affections thyroïdiennes. Le médicament n’est pas neuf, mais un changement dans sa formule a été demandé. Cette modification ne porte pas sur le principe actif, mais plutôt sur l’excipient. Ceci a été demandé afin de stabiliser le médicament. Le problème c’est que ce changement a entraîné des effets secondaires assez lourds chez les consommateurs. Suite aux plaintes déposées par les malades, d’autres traitements ont été développés, mais le Levothyrox avait régné en maître sur ces traitements, de telle sorte qu’il est aujourd’hui difficile pour les malades s’adapter à d’autres traitements. Par ailleurs, l’étude qui a permis de mettre en lumière la nocivité du médicament n’ayant pas été effectuée de manière officielle, les résultats sont rejetés. Encore une fois, les victimes sont laissées dans le flou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *