Menu

Les bons réflexes à adopter pour éviter le piratage

10 juillet 2019 - Non classé
Les bons réflexes à adopter pour éviter le piratage

Le piratage informatique est un véritable fléau qui n’épargne ni les particuliers ni les entreprises. Les hackers rivalisent d’ingéniosité pour trouver la moindre faille dans la cybersécurité. Ces pirates auront également tout le loisir de profiter d’un manque de bonnes habitudes. Pour éviter les déconvenues, il vaut mieux prendre des précautions.

Bien protéger la messagerie électronique pour empêcher tout piratage

Souvent, les pirates entrent dans la vie privée de leurs victimes à travers la messagerie électronique. Les hackers se passent pour d’honorables représentants de commerce ou des fonctionnaires. Ils demandent gentiment des données personnelles. Certains iront jusqu’à avoir les coordonnées bancaires. Pour éviter de se faire avoir, il vaut mieux limiter les risques en évitant d’ouvrir les emails ou les messages Facebook douteux. Activer le filtre antispam devrait accroitre le niveau de sécurité. Ce serait également mieux d’utiliser un antiphising. Normalement, les navigateurs et les applications de messagerie électronique disposent aussi de leur propre mode opératoire pour écarter les hackers. Autant que possible, il faut utiliser les programmes recommandés par Google.

Miser sur l’efficacité de l’antivirus et de l’intelligence artificielle

Les pirates utilisent généralement des programmes informatiques de type vers pour s’immiscer dans l’ordinateur de leur victime. Ils font également appel à des logiciels qui se tapissent dans le dédale de programme en attendant d’être activés. Ces outils de piratages ouvrent ensuite la porte aux pirates lorsqu’ils décident de s’attaquer à une cible. Pour empêcher ce hacking en règle, il vaut mieux utiliser un bon antivirus. Le réflexe courant serait de ne pas recourir aux produits gratuits. Ce serait toutefois préférable d’investir sur un antivirus payant. L’abonnement annuel est nettement moins cher que le préjudice en cas de piratage. Enfin, l’intelligence artificielle peut aussi aider. Un assistant virtuel peut reconnaitre la signature d’un pirate. Il peut alors demander à deux fois avant d’ouvrir un email ou un programme comportant des risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *